Les enfants de guerre norvégiens à Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les enfants de guerre norvégiens à Strasbourg

Message  Imad Eddin AL-HAMADANI le Mar 29 Déc - 8:06

source : l'express.fr

jeudi 8 mars 2007, mis à jour à 13:30

Les "enfants de guerre" norvégiens devant la Cour de Strasbourg Reuters
La Cour européenne des droits de l'homme a examiné les requêtes de 154 Norvégiens nés de père allemand durant la Seconde Guerre mondiale qui se plaignent d'avoir été marginalisés durant leur jeunesse en raison de leurs origines.

Ils accusent les autorités norvégiennes de n'avoir pris aucune mesure de réparation en leur faveur.

Le jugement a été mis en délibéré à une date non communiquée.

Entre 1940 et le printemps 1945, de 10 000 à 12 000 "enfants de guerre" sont nés en Norvège de père allemand dans le cadre de la "Lebensborn", une politique nazie qui encourageait la procréation d'enfants considérés comme "racialement purs".

Les requérants disent avoir été victimes après-guerre de brimades et de mauvais traitements, voire de violences sexuelles, du fait de leur statut d'"enfants de guerre".

Ils invoquent trois articles de la Convention européenne des droits de l'homme qui interdisent les traitements inhumains et la discrimination et garantissent le droit au respect de la vie privée et familiale.

"Ils étaient vus comme enfants des forces d'occupation, en faits, en paroles et en droits" et "le gouvernement n'a rien fait pour les protéger", a plaidé devant la Cour Randi Spydevold, qui défendait les intérêts des requérants.

"Les enfants de guerre étaient souvent placés dans des foyers pour déficients mentaux", a ajouté un autre de leurs conseils, Katrine Oren.

"Il y avait des sentiments anti-allemands très forts en Norvège après la Libération et sans aucun doute certaines personnes se sont comportées de manière très agressive à l'égard des enfants de guerre", a admis le représentant du gouvernement norvégien, Thomas Naalsund.

Mais "les allégations de discriminations encouragées par l'Etat sont sans fondement" et "on ne peut pas tenir le gouvernement pour responsable des actes d'individus isolés", a-t-il affirmé.

Il a plaidé l'irrecevabilité des requêtes, au motif que les faits auxquels elles se rapportent sont prescrits. Sept des 154 requérants, qui avaient introduit des actions devant les juridictions norvégiennes, avaient été définitivement déboutés en 2002.
avatar
Imad Eddin AL-HAMADANI
EUROMED 09|10
EUROMED 09|10

Messages : 265
Date d'inscription : 24/12/2009
Age : 33
Localisation : Casablanca

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum