Le plus mythique des avions espions de la guerre froide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le plus mythique des avions espions de la guerre froide

Message  Imad Eddin AL-HAMADANI le Mar 29 Déc - 17:14

Un article du site Spyworld Actu

Liens vers l'article

Spyworld Actu a écrit:La CIA dévoile l’A-12, avion espion mythique de la guerre froide

Jeudi 20 septembre 2007


La CIA a dévoilé au public l’un de ses avions de surveillance vedettes du temps de la guerre froide, l’A-12, dédié dans les années 60 à l’espionnage du Vietnam et de la Corée du Nord, à une vitesse et une altitude battant tous les records.

Cet avion de surveillance, au fin fuselage de quelque 30 mètres de long et au nez élancé, a été conçu par les États-Unis d’Amérique au tout début des années 60, dans le cadre d’un programme secret baptisé Oxcart, dont les détails viennent tout juste d’être révélés par la CIA.

« Merveille de la construction aéronautique, l’A-12 coupait le souffle des gens quand ils le voyaient voler pour la première fois », a commenté le directeur de la CIA, Michael Hayden, lors d’une cérémonie mercredi au siège de l’Agence de renseignement à Langley, en Virginie (est).

Conçu pour remplacer le légendaire avion de surveillance U-2, l’A-12 volait beaucoup plus haut et près de quatre fois plus vite, afin d’échapper à toute interception ou dispositif anti-aérien.

L’appareil, signé Lockheed Martin, était ainsi capable de voler à plus de 25 000 mètres d’altitude — si haut que la courbe de la terre était visible depuis le cockpit — et à plus de 3500 km/heure, soit plus de 3,2 fois la vitesse du son.

L’avion espion était si rapide qu’il lui fallait à peine 12 minutes pour survoler tout le Nord-Vietnam.

« L’objectif était de se doter d’un avion capable de distancer n’importe quel missile soviétique », selon le patron de la CIA.

A vitesse de croisière maximale, la température sur les bords extérieurs du cockpit pouvait atteindre près de 400 degrés, justifiant le recours au titane, très résistant à la chaleur, pour construire l’appareil.

Seuls une quinzaine d’exemplaires ont été construits, et il n’en reste aujourd’hui que neuf. Les autres ont été détruits dans des accidents, qui ont coûté la vie à deux pilotes.

Aucun A-12 n’a jamais été intercepté, même si les radars russes et chinois parvenaient à le localiser.

« Nous nous faisions régulièrement tirer dessus. On pouvait nous suivre au radar. Mais personne n’a jamais eu de missile suffisamment rapide et allant suffisamment haut pour nous toucher », se rappelle le colonel en retraite de l’armée de l’air Ken Collins, l’un des six pilotes à avoir pris les commandes de l’appareil.

Bijou de technologie, l’A-12 a connu une courte carrière, de 1965 à 1968.

Il a été remplacé par le plus connu SR-71 Blackbird, un biplace destiné à l’armée de l’air américaine aux caractéristiques à peu près similaires.
avatar
Imad Eddin AL-HAMADANI
EUROMED 09|10
EUROMED 09|10

Messages : 265
Date d'inscription : 24/12/2009
Age : 34
Localisation : Casablanca

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum