Les nouvelles menaces d'Al Quaïda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les nouvelles menaces d'Al Quaïda

Message  Imad Eddin AL-HAMADANI le Mer 30 Déc - 3:34

Comme le montre cet article du Monde, le N°2 d'Al Quaïda, Ayman Al Zawahiri à proféré des menaces envers Israël et les etats du Golfe

Citer:
L'idéologue d'Al-Qaida menace Israël et le Golfe dans un message vidéo
LEMONDE.FR avec AFP | 11.09.06 | 12h06 • Mis à jour le 11.09.06 | 12h17
"Vous ne devriez pas perdre votre temps à renforcer vos forces en Irak et en Afghanistan, parce qu'elles sont vouées à la défaite", prévient l'idéologue et numéro deux d'Al-Qaida, l'Egyptien Ayman Al-Zawahiri, dans une vidéo adressée aux Occidentaux diffusée le jour du cinquième anniversaire du 11-Septembre.

"Vous devriez plutôt renforcer vos défenses dans deux régions", poursuit le bras droit d'Oussama Ben Laden. "La première est le Golfe, d'où vous serez expulsés. Et la deuxième est Israël, parce que les renforts djihadistes s'en rapprochent, avec l'aide et le pouvoir d'Allah, et votre défaite mettra fin à la suprématie actuelle des sionistes et des croisés."

Un bref extrait du message, qui dure en tout 1 h 16, a d'abord été diffusé par la chaîne CNN, puis le site Internet du SITE Institute, un centre américain de recherche sur le terrorisme spécialisé dans l'étude des sites islamistes, a mis en ligne la retranscription d'autres extraits.

"L'ÉTENDUE VÉRITABLE DU DÉSASTRE"
Selon le SITE Institute, ce nouveau message vidéo est une "interview" de Zawahiri réalisée par As-Sahab, la branche médiatique du réseau terroriste, dans laquelle il aborde des sujets allant de l'Afghanistan et l'Irak au récent conflit entre Israël et le parti chiite libanais Hezbollah, en passant par la situation en Somalie, en Egypte ou en Algérie.

Habillé de blanc, le numéro deux d'Al-Qaida est assis devant des rangées de livres. Selon ces extraits, il critique de nouveau les leaders occidentaux, en particulier le président américain, George Bush, et le premier ministre britannique, Tony Blair, pour avoir rejeté une offre de trêve faite par Ben Laden.

S'adressant aux "peuples occidentaux", Zawahiri leur affirme que leurs "leaders vous cachent l'étendue véritable du désastre qui va vous frapper". Le précédent message de Zawahiri, dans lequel il appellait les Américains à se convertir à la religion musulmane, remontait au 2 septembre.

________________________________________________________________________________

Al-Qaïda menace la France après le ralliement du GSPC algérien au réseau
2006-09-14 09:40:01
DUBAI (AFP)


Le numéro deux d'Al-Qaïda, Ayman Al-Zawahiri, a menacé la France dans son dernier message vidéo, après le ralliement au réseau terroriste du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), un mouvement algérien.

Le GSPC, a-t-il dit dans ce message diffusé lundi, sera "une épine dans la gorge des croisés américains et français".

"Notre cheikh combattant (...) Oussama ben Laden m'a chargé d'annoncer aux musulmans (...) le ralliement du GSPC à Al-Qaïda" et "nous prions Dieu pour que cela soit une épine dans la gorge des croisés américains et français et de leurs alliés", déclare Zawahiri.

Ce passage, mis en ligne sur un site internet islamiste, était contenu dans la vidéo de plus d'une heure dont des extraits ont été diffusées lundi à l'occasion du 5ème anniversaire des attentats du 11-Septembre.

"Qu'il (le ralliement du GSPC) soit source de dépit, de tristesse et de chagrin pour les apostats (du régime algérien), fils traîtres de la France, et nous prions Dieu pour que nos frères du GSPC réussissent à affliger les principaux membres de la coalition croisée, et plus particulièrement leur vieux leader, l'Amérique vicieuse", ajoute le bras droit d'Oussama ben Laden.

Dans cette vidéo, Zawahiri avait proféré de nouvelles menaces contre les pays occidentaux et leurs alliés, désignant notamment le Golfe et Israël comme les prochaines cibles d'Al-Qaïda.

Le GPSC a été créé en 1998 par des dissidents du GIA (Groupe islamique armé).

Ce groupe armé rejette la politique de réconciliation nationale du président algérien Abdelaziz Bouteflika, qui a permis, depuis sa mise en oeuvre le 28 février, la reddition de 250 à 300 islamistes armés et la libération d'au moins 2.200 personnes détenues pour "terrorisme".


________________________________________________________________________________

Un complément d'information avec deux articles du Figaro.


Lien vers l'article

Le Figaro a écrit:
Al-Qaida désigne la France comme cible

Jeudi 14 septembre 2006 - 09h09


Dans son message en vidéo du 11 septembre, Ayman al-Zawahiri, premier lieutenant de Ben Laden, a appelé le GSPC algérien à s'en prendre aux «croisés français».

Ceux qui ont visionné dans son intégralité le message vidéo d'al-Qaida du 11 septembre, délivré par le numéro deux de l'organisation Ayman al-Zawahiri, ont découvert que celui-ci menaçait la France. Il a même désigné son bras armé dans l'Hexagone : le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC, mouvement terroriste algérien né en 1998 d'une scission du GIA). Le lieutenant de Ben Laden a demandé au GSPC, affaibli en Algérie, d'être «un os dans la gorge des croisés américains et français», de semer la peur «dans le coeur des traîtres et des fils apostats de France» et d'écraser «les piliers de l'alliance croisée».

Propager la lutte en Europe

Le message a été reçu par ses destinataires. Directrice de la société de conseil Terrorisc, Anne Giudicelli, qui a décortiqué ce document de plus d'une heure sous-titré en anglais, indique qu'il fait depuis plusieurs jours la une du site Internet utilisé par le GSPC.

Le groupe inquiète plus que jamais les services antiterroristes français. La DGSE et la DST soulignaient l'an dernier son allégeance à al-Qaida et ses contacts avec le Jordanien Abou Moussab al-Zarqaoui, le chef d'al-Qaida en Irak, abattu depuis. Le 1er septembre dernier, une note de l'Unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat) estimait qu'il constituait «l'une des menaces les plus lourdes qui pèsent actuellement sur la France, historiquement cible privilégiée des terroristes algériens».

En perte de vitesse dans ses maquis, le GSPC a fait le pari du terrorisme international et de l'intégration dans le djihad mondial. Selon les services français, il forme «des combattants originaires d'autres pays du Maghreb, notamment tunisiens, libyens, marocains et mauritaniens». Des militants d'Afrique noire (Nigériens, Nigérians ou Maliens) peuvent également se joindre à ces groupes. Un embryon d'école de formation se serait ainsi mis en place et, ces derniers mois, les polices marocaines et mauritaniennes ont interpellé des combattants venant de ces maquis.

Le GSPC a également lancé une série de messages agressifs à l'encontre des «croisés». En mai 2006, il menaçait de s'en prendre «aux bases militaires américaines au Mali, au Niger» et à celles en projet, selon lui, «en Algérie et en Mauritanie». La France garde toutefois sa préférence, héritage des années 1990 et du GIA. En septembre 2005, l'émir du groupe affirmait que «la France est notre ennemi numéro un, l'ennemi de notre religion et de notre communauté» et estimait que «le seul moyen de rendre la France disciplinée est le djihad et le martyr pour l'islam». Le mois précédent, un autre communiqué, diffusé sur Internet, appelait les «frères musulmans de France» à «surveiller et traquer» les responsables politiques, militaires et économiques algériens présents dans l'Hexagone.

La dimension de propagande n'échappe pas aux spécialistes antiterroristes français. Ces derniers savent qu'en Algérie, la puissance militaire du groupe, réduit à quelques centaines d'individus, est désormais limitée. En jouant la carte du terrorisme international, le GSPC n'en constitue pas moins un réel danger. Comme l'ont démontré les attentats de Madrid et de Londres, il suffit d'un noyau de quelques dizaines de personnes pour passer à l'acte. Depuis près de dix ans, le mouvement sait pouvoir compter sur des appuis en France (voir ci-dessous). La caution de Ben Laden et de Zawahiri vient encore les rehausser aux yeux des fous de Dieu. Pour al-Qaida, c'est aussi la possibilité, aux côtés d'autres mouvements liés par exemple aux extrémistes pakistanais, de propager la «lutte» en Europe.





________________________________________________________________________________

Lien vers l'article

Le Figaro a écrit:
«Les fils de mécréants de France»

Jeudi 14 septembre 07h17


Dans la déclaration d'Ayman al-Zawahiri, nous avons choisi les extraits contenant les menaces les plus explicites contre la France. Il s'agit de la neuvième vidéo du numéro 2 d'al-Qaida diffusée depuis le début de l'année. En février 2004, Ayman al-Zawahiri avait déjà attaqué la loi sur le voile en affirmant que «la dernière décision du président français d'interdire aux musulmanes de couvrir leur tête dans les écoles (dénotait) une fois encore la rancune des croisés occidentaux contre les musulmans». Cette fois, l'attaque contre la France est plus directe et la menace clairement exprimée.

«Notre émir, le cheikh Oussama Ben Laden, lion de l'islam, m'a chargé d'annoncer la bonne nouvelle aux masses musulmanes et à nos frères moudjahidins. Le GSPC a rejoint l'organisation Qaida al-Djihad. Cette union bénie sera un os dans la gorge des croisés américains et français ainsi que de leurs alliés et fera naître la peur dans le coeur des traîtres et des fils mécréants de France.» Ayman al-Zawahiri demande ensuite à cette alliance «d'écraser les piliers de la coalition croisée dont leurs aînés, les Américains sans morale».

La loi sur le voile

Dans son intervention, Ayman al-Zawahiri condamne trois catégories de mauvais musulmans. Parmi elles, les «mendiants (mauvais musulmans) qui permettent à la France d'interdire aux femmes de couvrir leur tête à l'école et qui contribuent à tromper les musulmans, à les détourner et à les humilier».

Le Liban

Ayman al-Zawahiri demande de «frapper les intérêts des juifs et des croisés» et condamne «tous ceux qui soutiennent la résolution 1701» des Nations unies qui a prévu le déploiement d'une force internationale au Liban à laquelle la France participe. Il appelle «à détruire tous les obstacles» créés par cette résolution.


________________________________________________________________________________

Comme le montre cet article du Nouvel Observateur, le GSPC à de nouveau prêté allegeance à Ben Laden pour porter le djihad en France.

Citer:
TERRORISME
Le GSPC reprête allégeance à Oussama ben Laden
NOUVELOBS.COM | 14.09.06 | 15:27
Le n°2 d'Al-Qaïda, Al-Zawahri, avait appelé le groupe algérien à être "un os dans la gorge" des Français.


Le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) algérien a de nouveau prêté allégeance à Oussama ben Laden et promis de poursuivre le jihad en Algérie, dans un communiqué mis en ligne jeudi 14 septembre.
Dans le message vidéo diffusé le 11 septembre, le numéro deux d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahri, avait appelé le GSPC à s'en prendre aux "croisés français".
Selon Le Figaro de jeudi, le lieutenant de Ben Laden a demandé au GSPC, affaibli en Algérie, d'être "un os dans la gorge des croisés américains et français", de semer la peur "dans le coeur des traîtres et des fils apostats de France" et d'écraser "les piliers de l'alliance croisée".
Toujours selon Le Figaro, le groupe inquiète plus que jamais les services antiterroristes français.

Menace persistante
Pierre de Bousquet de Florian, le "patron" de la Direction de la surveillance du territoire (DST), avait estimé le 11 septembre sur France-Info que la menace terroriste est aujourd'hui "très élevée et très internationale".
"La France fait partie des pays menacés. Notre pays est franchement pour nos adversaires islamistes dans le camp des Occidentaux, des 'croisés' comme ils disent, et rien ne nous sera épargné", a-t-il dit.
Un avis partagé par le juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière, qui était le même jour l'invité de RTL.
"Ce qui est évident c'est que la menace n'a pas décru et qu'elle est à un niveau élevé, je dirais même très élevé", a-t-il dit.
Le directeur de la DST a rappelé pour sa part que de "nombreux messages", des chefs d'Al Qaïda ou des groupes extrémistes algériens, notamment, avaient désigné la France comme un pays-cible. (avec Reuters)
avatar
Imad Eddin AL-HAMADANI
EUROMED 09|10
EUROMED 09|10

Messages : 265
Date d'inscription : 24/12/2009
Age : 33
Localisation : Casablanca

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum