Leclerc Azur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Leclerc Azur

Message  Imad Eddin AL-HAMADANI le Mer 30 Déc - 5:56

Un article très intéressant sur la nouvelle version du char Leclerc.

RAIDS a écrit:
Le Leclerc Azur pour l'action en zone urbaine


L'incontestable vedette blindée du salon EuroSatory 2006 fut le char Leclerc Azur (ou action en zone urbaine). Giat Industries présentait son dernier-né, fruit d'une collaboration exemplaire avec les services "armée de mêlée" de la section technique de l'armée de terre chargés de la mise en place du CENZUB. Un VBL et un VAB ont aussi été modifiés afin de former un trio technique capable de jouer des scénarios tactiques simples. Cela permettra de lancer CENZUB avec des matériels adaptés et d'évaluer l'apport en termes de capacités opérationnelles des adaptions en questions.

Le Leclerc Azur intègre des équipements et des aménagements identifiés par les opérationnels comme absolument indispensable pour mener des actions en zone urbaine.

A l'exception de la fonction mobilité jugée adaptée, toutes les autres fonctions du char ont subi des évolutions : protection, armement, observation et communication. Le Leclerc Azur rassemble, en fait, tous les résultats des réflexions menées par l'EMAT sur le combat urbain, nourries des retours d'expérience sur le terrain, en Irak principalement.

Le plus spectaculaire, car elle donne le look du Leclerc Azur, est sans contestation possible la protection balistique. Le châssis reçoit de nouveaux blocs de protection latéraux en blindage composite qui courent de la pointe avant du glacis à l'habitacle tourelle. Le bloc GMP et la face arrière sont recouverts de grilles à la manière du slat armor qui équipe les blindés américains et britanniques en Irak. Ces blindages assurent une protection contre les roquettes d'infanterie.

L'arrière de la tourelle subit le même traitement. Les ingénieurs de Giat Industries ont profité des supports de grilles pour ajouter deux plaques horizontales solidaires de la nuque de la tourelle permettant de couvrir les persiennes de ventilation du GMP. Ces plaques empêchent les cocktails Molotov de se briser sur le compartiment GMP à l'endroit le plus vulnérable.

Le même type de plaque protège la climatisation située sur le toit de tourelle.

Le reste du char, arc frontal et côté de tourelle, est déjà protégé contre les autres formes de projectiles. Le Leclerc Azur sera une bête difficile à toucher et à neutraliser en zone compartimentée et complexe.

Le blindage ne constitue que l'ultime rempart derrière lequel l'équipage se retranche après que toutes les autres formes de protection ont échoué, en particulier la forme la plus élémentaire de la protection active qui consiste à neutraliser le tireur adverse avant qu'il ne délivre son attaque.

Pour ce faire, le Leclerc Azur voit sa panoplie DRI (détection, reconnaissance, identification) complétée par un dispositif de vision panoramique montée sur le toit de tourelle. C'est le système ODR d'origine israélienne (voir le n°235 de RAIDS, et qui restitue sous 360° une image de la situation autour du char. Grâce à cet optique panoramique, l'équipage peut détecter la présence d'hostile de l'engin en éliminant les nombreux angles morts qui existent classiquement sur n'importe char de combat.

Les fantassins ennemis ainsi détectés pourront être neutralisés en utilisant soit des pots lanceurs tirant la munition Galix 4, soit le nouveau tourelleau de 7.62 monté sur le toit de tourelle. Ce dernier est une version adaptée de celui qui équipe les chars Leclerc des Emirats arabes unis. Il est muni d'une caméra CDD qui permet de tirer via un écran vidéo. Cette caméra complète les moyens DRI. Le choix du calibre 7.62 s'explique par ce que les opérationnels appellent pudiquement l'épouillage. L'épouillage consiste à tirer sur un char ami sur lequel aurait grimpé des fantassins hostiles. Les balles de 7.62 ne provoqueraient pas de dégâts sur la structure du char visé, contrairement à d'autres calibres plus importants.

Le choix du tourelleau EAU s'est fait pour des raisons pratiques de délai et de réduction de risques. Si une version série devait être produite, Giat Industries chercherait sans doute des solutions alternatives plus optimisées auprès de divers fournisseurs.

Ce tourelleau permet aussi de prendre à partie des cibles élevées qui se seraient réfugiées dans les étages d'un immeuble.

En matière d'armement, il convient de rappeler que les chars Leclerc EMAT vont bientôt pouvoir tirer le nouvel obus explosif 120 HE doté d'une fusée impact/retard qui permettra la destruction des ouvrages fortifiés, bâtiment et retranchements.

La dernière fonction de la configuration Azur est la communication, en particulier avec l'infanterie débarquée. Les chars de la génération précédente étaient classiquement dotés d'un téléphone d'infanterie sous la forme d'une boîte fixée à l'arrière du char et contenant un combiné relié au système d'interphone du char par un fil. Cela permettait à un chef de groupe de communiquer avec l'équipage pour désigner, par exemple, une cible à détruire.

Mais cette solution présentait trois inconvénients majeurs. En premier lieu, le fantassin devait saisir le combiné alors que le char se trouvait à l'arrêt. Cela pouvait être très dangereux pour l'homme en raison des mouvements d'un char qui ignore sa présence à proximité. En second lieu,le fantassin pouvait être amené à se découvrir pour aller vers le char, ce qui le placé en zone de tirs ennemie. Enfin, le rayon d'action limité par la longueur même du fil du téléphone.

Pour toutes ces raisons, la STAT a demandé à Giat Industries de développer un système sans fil de portée limitée. Les ingénieurs de Satory ont out simplement adapté la technologie WiFi aux besoins opérationnels. Ce système permet d'établir des communications avec les futurs FELIN numérisés, tout en préservant une grande liberté d'action avec le char qui les appuie.

L'une des trouvailles les plus intéressantes des ingénieurs de Satory est sans conteste les paniers de ravitaillement fixés à l'arrière du char. L'astuce consiste à utiliser les porte-bidons de carburant pour accrocher des coffres dans lesquels les fantassins trouveront munitions, eau, nourriture et petits matériels divers. Le ravitaillement est ainsi délivré sans que l'équipage du char ait à sortir, et cela permet de ravitailler l'infanterie au plus près de la ligne des contacts, là ou d'autres véhicules moins protéger ne pourront jamais s'aventurer.

Les essais que mènera la STAT au CENZUB permettront d'améliorer les capacités techniques de la version série du kit d'adaptation Azur que l'armée de terre souhaite acquérir afin de pouvoir équiper un ou deux GE40.

Giat Industries pourra proposer d'autres technologies telles que les blindages de plancher ou les dispositifs de protection électronique associés, par exemple, aux détecteurs sonores de départ de coups. L'adaptation de munitions non létales tirées par les pots Galix fait aussi parti des extensions possibles du kit Azur.

Après le M1 TUSK et le Leopard 2 PSO déjà par RAIDS (respectivement dans le n°229 et le n°236), le Leclerc Azur montre comment le char de combat peut s'adapter aux nouvelles conditions d'engagement, car il demeure la seule plate-forme suffisamment mobile, blindée et armée pour faire face aux pires menaces.

Marc Chassillan


Leclerc Azur en images :



Pour agrandir l'image, cliquez-ici



Pour agrandir l'image, cliquez-ici



Pour agrandir l'image, cliquez-ici

Sources : Magazine RAIDS – n°242 – juillet 2006
avatar
Imad Eddin AL-HAMADANI
EUROMED 09|10
EUROMED 09|10

Messages : 265
Date d'inscription : 24/12/2009
Age : 33
Localisation : Casablanca

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum