1812 : Bataille de Queenston Heights (USA vs GB)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1812 : Bataille de Queenston Heights (USA vs GB)

Message  Imad Eddin AL-HAMADANI le Lun 28 Déc - 16:31

Bataille de Queenston Heights
Kingston, Ontatrio, Canada
13 octobre 1812


Bien que la tentative de percée du Haut-Canada par William Hull se soit soldée par la reddition de Detroit, les Américains tentent le tout pour le tout avant l'arrivée de l'hiver et tentent de prendre pied sur la berge canadienne du Niagara.Le major-général Steven Van Rensselaer, malgré son grade, n'a jamais commandé de troupes au combat. De plus, le commandement américain souffre de querelles internes (particulièrement entre Van Ressenlaer le brigadier-général Alexander Smyth) préjudiciables au bon déroulement d'un assaut de cet envergure. Van Rensselaer commande 6000 hommes dont 1500 réguliers, le reste des troupes étant composé de volontaires et de miliciens. Smyth a à sa disposition 1700 réguliers.



Carte des lieux de l'action

L'attaque est initialement prévue le 10 octobre. Smyth reçoit l'ordre de se mettre en route pour Lewinston, où est rassemblée le gros de l'armée, mais choisit une mauvaise route où son convoi s'embourbe jusqu'aux essieux. Il apprend en chemin que l'assaut est reporté au 13 (un déserteur a entretemps emmené avec lui la majorité des avirons nécessaires à la traversée du fleuve) mais refuse de continuer vers Lewiston et s'en retourne à Black Rock. Selon lui, ses troupes seront de nouveau disponibles le 14. Il ne participera pas à la bataille.

Du côté britannique, les préparatifs américains ne passent pas inaperçus mais les sujets de Sa Majesté ne sont qu'environ 1300, soit un ratio d'environ 1 contre 6. Isaac Brock est bien en peine de mettre au point un plan de défense efficace.

Le village de Queenston se situe au bord du fleuve qui à cet endroit fait 200m de large. Au sud, le terrain s'élève jusqu'à une centaine de mètres de hauteur jusqu'au plateau de Queenston Heights

Ordre de bataille simplifié
Armée Britannique
(1300 hommes) commandés par Isaac Brock et Robert Sheaffe
- 49th Foot Compagnie de grenadiers (Cpt James Dennis) et Compagnie de voltigeurs (Cpt John Williams)
- 41st Foot (Cpt Derenzy)
- Un détachement avec un canon de 3 pounder Grasshopper (Cpt Holcroft)
- 2nd York militia (The York volunteers)
- Une compagnie de milice locale et quelques compagnies du 5th Lincoln Regiment (pas en service actif mais susceptibles d'être rapidement rassemblées)
- Un canon de 18 pounder était installé dans un redan à mi-chemin des Heights
- Un canon de 24 pounder et une caronade se trouvaient quant à eux situés à Vrooman's point, à 1.5Km du village
-Guerriers Mohawks (John Norton et John Brant)

Armée Américaine
(6000 hommes, 1500 engagés dans l'affrontement) commandés par Stephen Van Rensselear (puis le capt John E.Wool)
- 6th, 13th et 23th d'Infanterie et un détachement d'artillerie servant comme fantassins (Col. John Chrystie et John Fenwick)
- Cinq régiments de miliciens de New York (Col Solomon Van Rensselaer, cousin du major général)
- Un bataillon de fusiliers volontaires 2 canons de 6 pounder et 2 de 18.
- Douze bateaux (capacité 30 hommes) et 2 plus gros (capacité 80 hommes)



Constitution de la force expéditionnaire

1ère vague d'assaut
A 3h00 les Américains commencent la traversée du fleuve. Ils sont repérés par une sentinelle qui évite de donner l'alerte en tirant un coup de feu mais qui se précipite au QG de Dennis. Quelques minutes plus tard, alors qu'ils sont en train de débarquer, les hommes de Van Rensselaer subissent une volée de tirs. Van Rensselaer est touché 6 fois. Il survivra à la bataille mais ne pourra que peu y participer, affaibli par la perte de sang. Il est remplacé au pied levé par le Capitaine John E. Wool (13th d'Infanterie) qui tente de maintenir la tête de pont américaine.



Traversée du fleuve

Finalement les hommes de James Dennis sont repoussés dans le village mais se mettent en position défensive à l'abri des maisons.
Rapidement l'artillerie britannique se met à bombarder la zone d'embarquement américaine à Lewiston pendant que l'artillerie américaine bombarde Queenston.
A mesure que l'aube point les artilleurs britanniques se font de plus en plus précis et tiennent 3 bateaux ennemis sous leur feu dont les 2 plus gros. L'un d'entre eux emporteJjohn Chrystie qui ordonne au capitaine de poursuivre sa route mais ce dernier refuse et retourne à terre, suivi par une autre embarcation.

2e vague d'assaut
La plus grande partie de la seconde vague menée par le lieutenant-colonel John Fenwick échoue dans son action, soit qu'elle ait été démantelée au cours de la traversée, soit qu'elle ait dérivé trop loin, pour débarquer sur une plaine où elle sera rapidement encerclée par les forces britanniques.

Isaac Brock, alors à Fort George entend la canonnade au loin. Pensant qu'il ne s'agit peut-être là que d'une diversion il n'envoie que quelques compagnies à la rescousse mais se dirige lui-même vers Queenston pour en avoir le coeur net. Il arrive au village à l'aube et s'installe dans le redan situé à mi-hauteur des Heights.
De son côté le capitaine Wool, voyant que le canon du redan cause de gros dégâts aux bateaux américains mais qu'il est peu gardé, suggère à Van Rensselaer (alors sur le point d'être évacué) d'utiliser un sentier de pêcheur dont il a entendu parler par les autochtones pour s'emparer de la position. Le colonel accepte et Wool et ses hommes parviennent à trouver le sentier et à monter au niveau du redan. Ils attaquent au moment où Brock et quelques hommes arrivent. Fantassins et artilleurs retraitent jusqu'au village. Brock fait alors envoyer un message au major-général Roger Hale Sheaffe lui demandant d'intervenir au plus tôt avec le maximum de renforts. Il décide cependant de reprendre l'ouvrage immédiatement sans l'attendre.
La première charge, que Brock dirige lui-même, est menée par les 2 compagnies du 49th et 2 compagnies de miliciens. L'assaut aboutit mais une violente contre-attaque de Wool repousse les Britanniques au pied de la hauteur. Brock décide de repartir pour un second assaut, bien qu'il ait été blessé au cours du premier.
La haute stature, ses gestes énergiques et son uniforme rouge aux épaulettes dorées font de lui une cible de choix et il est abattu par un tireur d'élite ce qui donne un coup d'arrêt à la tentative britannique.
C'est désormais le peu expérimenté John Macdonnell qui doit mener le 3e assaut qui échoue impitoyablement. Macdonnell est tué, Williams grièvement blessé et Dennis plus légèrement.



Mort de Brock

Emportant avec eux les corps de leurs officiers, les Britanniques refluent à travers Queenston jusqu'à Durham's Farm, à 1.5Km plus au nord.
A 10h00, les Américains ne craignent plus que le canon de 24 pounder de Vrooman's Point qui tire à longue portée sur leurs embarcations. Ils parviennent cependant à débarquer plusieurs centaines de troupes fraîches et un canon de 6 pounder. Ils ont à leur disposition le 24 pounder du redan pris par Wool et s'en servent pour bombarder le village mais son champ de tir depuis la rivière est limité.
A midi Chrystie et le général Van Rensselaer débarquent, ordonnent la fortification des positions des Heights et retournent sur l'autre rive.
Le colonel Winfield Scott prend en charge le commandement des troupes régulières et le brigadier-général William Wadsworth, celui des miliciens. Le millier d'homme qui se trouve sur les Heights est à cet instant totalement désorganisé : Quelques détachements épars, parfois sans officiers. A contrario, certains officiers ont débarqué mais leurs hommes sont de l'autre côté du fleuve. Les miliciens qui sont restés sur la rive américaine ignorent la mort de Brock et la prise de la redoute et refusent de tenter la traversée.
Entretemps, les renforts de Fort George commencent à arriver. Un détachement de la Royal Artillery et 2 canons de 6 pounder parvient atteindre Queesnton, soutenu par une compagnie du 41st Foot. Le chef de la milice locale leur indique une position de tir idéale: son propre jardin ! A partir de 13h00 la batterie est en position et il devient à nouveau dangereux pour les Américains de tenter de traverser le Niagara. Au même instant, des guerriers Mohawks, dirigés par les capitaines John Norton et John Brant s'infiltrent jusque sur les Heights et surprennent les avant-postes de Scott. Aucun Américain n'est tué et les assaillants sont repoussés dans les bois mais le moral des soldats se trouve grandement affecté par l'incident tant est grande leur crainte des Indiens dont les cris de guerre peuvent être entendus jusqu'à Lewiston. Van Rensselaer n'a désormais plus aucune chance de convaincre les miliciens de traverser le fleuve. Même les bateliers, des civils, refusent de retourner au Canada pour réembarquer ses hommes.

Sheaffe arrive à Queenston à 14h00 et prend le commandement des hommes présents. Après avoir reçu d'autres renforts, il emmène ses troupes jusqu'aux Heights en faisant un détour de 5Km pour les protéger de l'artillerie américaine. Là, il est rejoint par une autre colonne de renfort en provenance de Chippawa. Il est désormais à la tête de 800 soldats (restes des troupes engagées dans la matinée, 5 compagnies du 41th et 7 compagnies de miliciens dont la Runchey's Company of coloured men).
Il prend le temps de s'organiser et lance l'assaut à 16h00. Les miliciens, terrorisés par les cris de guerre indiens se débandent et retraitent en masse, laissant Scott avec seulement 300 hommes. Comprenant que sa position est intenable, il tente de couvrir la retraite américaine mais sans bateaux pour traverser le fleuve et sous le tir furieux des Mohawks qui ont perdu 2 chefs, il décide de se rendre aux Britanniques. Même ainsi, les Indiens continuent de tirer sur les hommes massés sur la rive pendant plusieurs minutes. Après qu'il se soit rendu, Scott voit avec dépit et colère 500 miliciens sortir des bois et se rendre eux aussi.

Conséquences
Sur les 6000 Américains de Van Rensselaer seuls 1500 furent réellement engagés dans la bataille. Une centaine furent tués, 300 blessés et 925 faits prisonniers (dont Wadsworth, Scott, 4 lieutenant-colonels et 67 officiers). Les Britanniques prirent aussi un canon de 6 pounder et les couleurs d'un régiment de la milice de New York. Ils avaient eu quant à eux 14 tués, et 77 blessés dont James Secord, mari de Laura Secord.
Van Rensselaer démissionna sur le champ et fut remplacé par Alexander Smyth. Très controversé, Smyth ne parviendra pas par 2 fois à traverser le fleuve près de Fort Erie et sera profondément détesté par ses hommes. Il finira par rejoindre sa Virginie natale.

La mort de Brock fut cependant un coup dur pour les Britanniques. Energique, sûr de lui, il inspirait à ses hommes un respect et une confiance que Sheaffe, fait baron pour sa victoire, ne parviendra pas à obtenir dans les mêmes proportions. Sa défaite 1 an plus tard à la Bataille de York, alors même qu'il était très largement inférieur en nombre à ses opposants laissera aux miliciens et à la population de York un goût amer. Il sera relevé de ses fonctions au Haut-Canada.



Timbre à l'effigie de Brock
avatar
Imad Eddin AL-HAMADANI
EUROMED 09|10
EUROMED 09|10

Messages : 265
Date d'inscription : 24/12/2009
Age : 34
Localisation : Casablanca

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum